http://e-pop.hautetfort.com/media/00/00/51385215.jpgOn parlait de yéyé quand The Limiñanas sortait sont premier album il y a deux ans. Ok, il y a la voix légère d'une fille qui aime danser, qu'on imagine aisément avec une grande frange et une robe avec des couleurs et des motifs géométriques interdits depuis. Et puis le groupe étant de Perpignan, il y a des paroles en français, mais a-t-on déjà entendu Sheila envoyer des "Ahhh dégage !" a des hommes un peu trop insistants ? Est ce qu'elle envoyait des boucles minimhallucinogènes que même Cloclo en serait prit de convulsions ? Et puis quand les yéyés vendaient leurs galettes par palettes entières, ceux-ci ont dû trouver refuge de l'autre côté de l'Atlantique, et quelle maison d'accueil ! Hozac Records, plutôt un garage, pour freaks rescapés des années soixante. Notre pays n'a pas conscience de ses bijoux.


Les Limiñanas ont fini de taper sur les hippies qui puent et sortaient dernièrement le sombre et beau Crystal Anis. Les exagérateurs opportunistes de phrases choc diront que Sheila s'est métamorphosée en Nico, mais BANG!BANG! ne mange pas de ce pain surgelé là. Entre douce pop et psychédelisme raffiné, ils attirent, fascinent et regardent de haut. Attention, c'est beau mais ces ambiances vaporeuses sont toxiques, et ne croyez pas qu'on vous rendra votre sourire, soyez pas lourd, vous êtes pas à la hauteur.

 

 

   

Crystal Anis sur Deezer.

 


Retour à l'accueil