Ce n’est un secret pour personne, les jeunes n’ont pas un rond. Ils téléchargent leur musique sur internet plutôt qu’acheter des cds chez Virgin, ils boivent des bières sur les parkings plutôt que de fréquenter des bistrots, et n’auront sûrement pas un boulot décent avant des années. Alors de là à acheter un place de concert … Et ça les organisateurs de festival l’ont bien compris depuis quelques années, il n’y a qu’à voir les affiches déjà annoncées dans le coin. En Espagne, à l’Azkena de Vitoria, des héros 90’s, les Smashing Pumpkins et les Black Crowes. Au BBK de Bilbao, le grand retour de Depeche Mode et Green Day, très actif ces temps ci mais qui draine énormément de nostalgiques de Dookie. Le Big Festival de Biarritz qui programme généralement des groupes en vogue comme C2C ou Skip the Use a fait tomber son premier nom, boom, le vieux Neil Young se produira à Aguilera cet été. Et que dire de Musicalarue à Luxey, Juliette Gréco viendra chercher l’ombre sous les pins et Joe Cocker fera du air guitar 44 ans après Woodstock. Les organisateurs visent donc le portefeuille des 30 ans et bien plus, leur faire se souvenir de leur 20 ans, toucher la nostalgie, et on les comprend bien.

 

tumblr_mh4kiuCHLg1qb6cnho1_500.jpg


Et puis dans la même logique, il y a la vague des reformations le temps de quelques contrats bien juteux qui est poussé un peu plus loin. A la Primavera de Barcelone, les Hipsters de toute l’Europe paieront 160€ la soirée pour voir The Jesus and Mary Chains, les idoles de leurs idoles, Blur qui doit encore bien valoir le coup sur scène, mais c’est manière de parler, car soyons clair, aucun artiste ne peut justifier un tel prix, pas même Elvis Presley ressuscité pour deux heures de live. Ils auront aussi droit aux Breeders. Et pourquoi pas les 4 Non Blondes ? Le groupe avait déjà une réputation scénique catastrophique à l’époque, peut être que les frangines Deal se sont améliorées avec le temps, mais c’est typiquement le genre de groupe que l’on voudrait garder comme un bon souvenir de sa jeunesse, une sensation de fraîcheur difficile à reproduire à 50 balais.
Et c’est pas fini, la reformation, il n’y a plus que ça pour créer l’évènement. Petit tour, pour le pire et le meilleur, des surprises à attendre pour les festivals à venir, ceux de 2014 hein, les programmes de 2013 sont déjà bouclés :

The Beatles à Coachella 2014 : John Lennon sera remplacé par un hologramme, George Harrison aussi. Leur voix descendra d’un satellite lancé spécialement pour l’occasion et remplira le ciel de Californie. Here come the Sun sera plus magnifique que ce que tout ce que l’on peut imaginer. Paul McCartney travaille sur le projet en collaboration avec les meilleurs ingénieurs de la NASA depuis 2009, mais il sera amer lorsqu’il se rendra compte de la médiocrité de sa prestation face aux prouesses techniques. Ringo s’en fout.

Joy Division à la Primavera 2014 : C’est le groupe culte parmi les groupes cultes. Les survivants n’ont plus le succès marchand qu’ils voudraient avec New Order et voudraient aussi leur part du gâteau en le reformant. Mais voilà, il y a bien longtemps que la corde que Ian Curtis a passé à son coup a fait son effet. Pour remplacer le chanteur dépressif d’il y a 20 ans, James Blake. L’electro soul anorexique du jeune anglais, bien que goûtue comme du jambon blanc zéro calorie, est archi hype et c’est un coup de génie. On enregistrera lors de cette édition sous le soleil catalan un taux de concentration de t-shirts Unknown Pleasures absolument record. Kill all hipsters !

 

Queen à Glastonbury 2014 : Ça trainer dans la tête de Brian May, sous sa chevelure  délirante, depuis un bon bout de temps : reformer Queen. Mais avec qui ? L'expérience avec Paul Rodgers ne l'avait jamais totalement convaincu, un chanteur avec du coffre certes, mais pour le show on repassera. Remplacer Freddie Mercury est impossible, il y avait bien Mika, ce jeune anglo-libanais, qui lui plaisait bien, mais au dernier moment ce dernier lui avoua qu'il était imberbe et ne pourrait jamais arborer de fière moustache. Qui porte la moustache aujourd'hui à part Bachar el Assad ? Alors, Brian continua ses recherches et tomba sur un de ces nouveaux talents du web, et se fut le coup de foudre: Fredo Mercure.

 

 

 

Nirvana à Lollapalooza 2014 : Pour commémorer les 20 ans de la mort de Kurt Cobain, Dave Grohl et Krist Novoselic ont décidé de remonter le groupe avec différents chanteurs qui se relaieraient au micro. Des amis, Mark Lanegan, les Vaselines, des membres de Mudhoney et des Meat Puppets et même l'ennemi de naguère, Eddie Vedder. Mais quand Courtney Love eut vent du projet, elle porta de suite plainte. Un jury composé de mauvais groupes de grunge, Bush, Soul Asylum, Nickelback lui donna raison, non pas pour interdire le concert mais pour qu'elle prenne la place de feu son mari au micro. Stay Away.

 

Oasis à Rock en Seine 2014 : Comme souvent quand deux leaders se déchirent, c’est un troisième larron qui passe devant. Ce brave Bonehead, membre fondateur, obtient le droit d’utiliser le nom de Oasis. Il rappelle le batteur originel Tony McCarroll et lance une opération « Nouvelle Star » dans la banlieue ouvrière de Manchesterpour remplacer les frangins Gallagher. Il faut recruter deux grandes gueules à l’accent bien dégueu avec un minimum de prestance et de connaissances musicales. Le résultat est bien évidement catastrophique mais le public parisien a enfin pu chanter Wonderwall.

 

Retour à l'accueil