Fin année soixante, une bande d'ouvriers de Birmingham assassine la musique telle qu'on la connaissait jusque là. Détruit la mélodie, tarit toute source de chaleur, annihile toute émotion. Une guitare hurlante, une batterie assommante, d'une lourdeur inouïe, le monstrueux Iron Man créé par le Black Sabbath avance et écrase tout sur son passage. Guidé par le cerveau fou d'Ozzy, il a sa revanche sur les vivants. Plus de bleu, plus de vert, plus que du noir et du métal.

 

 

Cet Iron Man, il fallait être fort pour lui faire danser la cumbia. C'est ce que réussit Quantic sur son nouveau disque Onda Tropica. Sabrooooooso !

 

 

Retour à l'accueil