Les cinq alignés, là, sur le devant de la scène du théâtre Barbey doivent vivre d'amour et d'eau fraiche, ils ont le sourire jusqu'aux oreilles et leur pop est pareille, elle est toute ivre de joie, pas loin de la béatitude. On se dit que Pendantif fait plaisir à voir, surtout la chanteuse, ils sont bien sympathiques ces jeunes gens et plaf ! Les voilà qui sautent à pieds joints dans une flaque de niaiserie. Ils auront pas le prix de l'impertinence me dit mon voisin. Certes non ... dans un bas relief, j'ai le coeur en dentelle ...

 

http://a7.idata.over-blog.com/600x397/3/38/67/56/DSC_6034.JPG

                           ... Baxter Dury pas du tout à Bordeaux ...

 

Le néon rose fixé au mur écrit Baxter Dury. Dans quel genre débit de boisson le londonien va-t-il nous amener ? Dans un vieux club pour poivrots solitaires ? Non, il fait son arrivée sur scène en costume noir, cravate noire sur chemise blanche, un verre de Bordeaux dans une main, la bouteille dans l'autre, il a l'air particulièrement en forme. On commence par un Francesca's Party offensif puis on énumère ses ex, Claire, Isabel. L'album  Happy Soup y passe en entier et à peu près dans l'ordre. On retiendra le mélancolique The Sun et le poignant Happy Soup. Il affiche un décontraction so british, un peu comme son humour. Quand la discrète Madeleine Hart et le garçon coiffeur de guitariste s'occupent des choeurs, il en profite pour regarder le plafond, danser un peu avec le micro, se remplir le verre ou encore s'assoir devant les claviers. Je m'attendais pas du tout à voir un gars aussi à l'aise, mais tant mieux. Les morceaux parlés ne donnent pas très bien me dit mon voisin, et il a raison, c'est valable pour le début Leak at the Disco et Cocaine Man. Peut être parce que ce sont des humeurs qui ne correspondent à celle de ce soir. Plus ça va, plus il est euphorique et plus la bouteille se vide. Le rappel est peut être encore mieux, les neons verticaux flashent, on se croirait sur le plateau de Top of the Pops au début des années 80, le morceau est génial, je ne connaissais pas, c'est Love in the Garden. Le dernier sera le grand Oscar Brown.

 

Baxter, tu as apprécié le Bordeaux, Bordeaux t'as adoré.

 

 

Retour à l'accueil