La première partie est . C'est mieux de la lire en premier.

 

Travail : Jean Pierre Pernaut. Qu'attendre des grandes entreprises dont la gestion est dictée par l'avidité de retraités en short sous le soleil de Floride. Pas grand chose. Alors le retour à l'emploi se fera par les PME à qui il faudra faciliter l'investissement et surtout par l'artisanat, on doit valoriser le savoir faire français, et pour ça, qui mieux que le présentateur du JT de 13h. Les tailleurs de pipes franc-comtois, les chaudronniers auvergnats, les souffleurs de verre mayennais, il en a une connaissance parfaite. Et je vous prie de croire que c'est autre chose que cette merde de made in China.

 

Apprentissage : On a beaucoup entendu parler l'ancienne ministre, Madame Morano, mais jamais d'apprentissage. Ce ministère est donc abandonné.

 

Finances : Marcel Petrucian. Un sacré gestionnaire ! Il a un train de vie démentiel aux vues des trois blancs quotidiens qu'il sert à son bar de la marine à Marseille. Ses objectifs sont d'assainir les finances du pays et d'augmenter significativement le pouvoir d'achat de ses habitants. Pour ça, il doit développer l'atelier d'imprimerie de sa cave. Du papier, de l'encre et du savoir faire, il devrait pleuvoir des billets sur toute la France assez rapidement. Il faut s'attendre à 2-3 autres surprises de ce style. Il aurait pu faire équipe avec Jean Gabin et Lino Ventura, mais ils ne sont plus là. Ah oui, le directeur de la banque de France est licencié pour "incompatibilité".

 

Justice : Clint Eastwood et Chuck Norris. Tout justiciable sera confronté à un des deux ministres, en tête à tête, les yeux dans les yeux. Le regard froid de Clint, celui plein de furie de Chuck, un coup de pied au cul, une paire de claques aura plus d'effet que quelques mois de prison. Tu es libre mais sache que le ministre a un oeil sur toi. Finit la surpopulation carcérale, plus besoin d'un code juridique labyrinthique. Simple, efficace.

 

Agriculture : Bernard Henri Levy. Juste pour le voir toucher le cul d'une vache au salon de l'agriculture.

 

Culture : François Hadji-Lazaro. Les précédents ministres donnaient l'impression que la culture appartenait à une élite de salons feutrés et de remises de prix. Un gros rasé à bretelles, ça changera un peu, le chansonnier, multi-instrumentaliste, acteur, héros de la France alterno des années 80-90 ramènera la culture dans les rues, dans les bars, pour tout le monde. Il faudrait aussi modifier en profondeur le paysage audio télévisuel français, abrutisseur massif.

 

Plaisir : Cindy Lee. On est quand même là avant tout pour être heureux et se faire plaiz' non ? C'est ce que Cindy Lee se tue à répéter depuis plus de dix ans, mais personne ne la prend au sérieux. Il est grand temps de revenir au base et de se demander ce qui vraiment important. Nous serons désormais plus attentif à notre BNB (bonheur national brut) qu'à notre notation chez Standard & Poor's. Et oui.

 

Espérons que vous vous sentirez bien sous le gouvernement BANG!BANG! parce que c'est pas sûr que nous rendions le pouvoir au bout de 5 ans.

 

 

 

Retour à l'accueil