Vendredi 25 Juillet : Crash aérien dans le Nord Mali.

C’est la dure loi des séries pour les voyageurs du ciel ... A bord de ce Ouagadougou – Alger, peu de passagers Burkinabés mais plus d’un tiers de Français, et vous avez remarqué comment nos médias traitent ce genre de catastrophe ? Plus il y a de victimes françaises, plus c’est grave.

A ce stade de l’enquête, on ne sait pas encore si le crash est dû à une roquette rebelle, une tempête de sable ou le mauvais état d’un avion du tiers monde (avis de Nadine Morano). Vu le mépris affiché par les autorités envers les hypothèses avancées par BANG!BANG ! dans le cadre de la recherche du MH 370 de Malaysian Airlines, nous nous abstiendrons de tout commentaire.

Jusqu’à peu, il ne se passait rien dans cette région désertique peuplée de quelques touaregs et éleveurs de chèvres squelettiques. Entre ça et la guerre du gouvernement face aux rebelles islamistes, ça leur fait pas mal d’animations !

 

Samedi 26 Juillet : Rien, pizza & bières.

Ah si, à Marseille, un tireur embusqué blesse 6 personnes. C'était un enfant de 9 ans. La routine dans le 13 quoi.

 

Dimanche 27 Juillet : Fin du tour de France.

On les prend pour des fous, on dit qu’ils sont tous dopés, mais dans un futur proche sans pétrole, il faudra bien s’y mettre !

 

Lundi 28 Juillet : Juste pour voir ...

Dans sa célèbre chanson Folsom Prison Blues, Johnny Cash racontait qu’il avait tué un mec à Reno juste pour le voir mourir. Mais il ne l’avait pas fait en vrai, c’était juste pour faire le dur avec les taulards.

Aujourd’hui au Japon, une fille de 16 ans a étranglé puis décapité une camarade de classe. Pourquoi ? Juste pour voir comment ça faisait ...

Prend ça le Man in Black !

 

Mardi 29 Juillet : Festival Emmaus - jour 1.

M par David Le Deodic pour Sud Ouest

 

Waouwww on n'avait jamais vu la rocade de Pau dans un tel état ... Du coup on verra pas la chanteur de bossa reggae, la brésilienne Flavia Coelho qui avait l'air sympa. On effectue les formalités, bracelet, jetons, première bière alors que Gièdré fait l'idiote sur scène.

Donc nous voici en place pour Keziah Jones, il a le même chapeau que quand il faisait la manche dans le métro parisien il y a plus de vingt ans. Le groove est impeccable entre rock hendrixien et afrobeat, quoi de plus ? Peut être un peu plus s'ampleur sonore. Puis voilà Rythm is Love, qui passait au Top 50 à l'époque lointaine où je regardais la télé avec mes parents le samedi soir.

Mathieuuuuu ! Place à -M- qui nous avait déjà régalé à l'automne au zénith. Là, forcément, moins de matos pour les lumières et les scènes amovibles, mais en quoi ça poserait un soucis ? Mathieu Chedid et sa guitare en bois, l'incroyable -M- et ses lunettes magiques, les deux débordent de générosité et le public en chavire fort logiquement.

Dernier groupe, Deluxe fait dans le disco, tous ses membres ont la moustache sauf la chanteuse qui a une jupe moustache. Waouwww, l'idée market de génie. Au lit.

 

Mercredi 30 Juillet : Festival Emmaus – jour 2.

Nous voilà sur le site plus tôt que la veille, à pied on va plus vite qu'en voiture ... On est accueilli par les basses des Gladiators, pas un festival de ce genre sans de vieux Jamaicains. Mais ils font plus jeunes que je ne l'aurais pensé, pas de dreadlocks blanches boa constrictor size. En fait, c'est pas le chanteur originel, c'est celui que l'on nomme Droop Lion au mic'. Peu importe en fait, ils font un set best of des plus agréables pour attaquer la journée. "Roots Natty don't give Up !" Truc génant quand même, c'est pas "Toulouuuuuse !" qu'il crie entre chaque morceau ?

Suivent Les Ogres de Barback qui fêtent leur 20 ans de carrière, ils sont accompagnés d'une fanfare africaine sur ce concert puis La Rue Kétanou (la Rue Ket' pour les puristes). C'est toujours sympa de chanter Rue de Paname ou Les Hommes que j'aime, mais en quelques années de festoche, on a vu ça des dizaines de fois dans le coin. L'an prochain, il  a fort à parier que ce sera les Hurlement d'Léo et Mon Côté Punk ...

Dub Inc, c'est une voix ragga, une autre rai, un son reggae, pas de dub donc. A 50 mètres de la scène, à 5 mètres de la buvette, ça passe bien. Tout comme Chinese Man,visuel soigné, électro cuivré, qui part dans les années folles pour revenir hip-hop. High Tone envoie le gros beat, au lit !

 

Jeudi 31 Juillet, la chanson de la semaine, Skip & Die - Jungle Riot

Ils jouaient à Pau vendredi dernier et la rédaction de BANG!BANG! était malheureusement occupée sous d'autres cieux. Skip & Die, un groupe pluri-ethnique, 6 langues sont utilisés sur leur dernier album (2012). Sur ce titre, sous des sonorité indienne, un electro et une voix naaasty.

 

 

Retour à l'accueil